Acadys Afrique

Temps de lecture : 5 minutes
  • L’énergie de demain

Croissance verte et mix-énergétique comme levier économique pour l’Afrique de demain

L’énergie qui constitue aujourd’hui un des plus grands vecteurs de retard de l’Afrique est susceptible de devenir très rapidement un avantage déterminant pour son développement. L’Afrique voit s’ouvrir la possibilité de produire son énergie en s’appuyant sur des sources renouvelables pour contribuer à sa croissance économique et répondre à la demande énergétique et démographique.
  • Comment lancer la transition énergétique en fonction des spécificités territoriales africaines ?
  • Quelle énergie verte choisir en fonction des ressources, des spécificités géographique et territoriale de chaque zone (soleil, eau, vent, zone agricole...)
  • Comment et pourquoi adapter le mix énergétique aux réalités et aux attentes des Etats africains ?
  • Quels bénéfices pour les populations, l’Etat et les différents territoires africains ?
Wüstenstrom

Vos enjeux majeurs

Nos expériences auprès de décideurs africains, enrichies de travaux de recherche et de partenariat en cours, nous permettent de cerner plusieurs enjeux majeurs :

  • Améliorer l’accès à l’électricité sur tout le territoire : La demande va aller croissante et les énergies renouvelables coûtent en moyenne moins chère. Les nouvelles technologies promettent d'augmenter l'efficacité et de réduire davantage les coûts par rapport aux énergies fossiles
  • Limiter la dépendance énergétique à d’autres pays en inversant la tendance: le système énergétique actuel est tributaire des exportations de combustibles fossiles hautement polluants hors d'Afrique mais également entre pays limitrophes tandis que les énergies renouvelables sont devenues les sources d’énergies les plus abordables et soutenables à long terme pour l’Afrique.
  • Faire des énergies vertes un levier de croissance économique à long terme et créateur d’emploi. Les énergies propres sont un secteur doté d’un potentiel de croissance solide à long terme même en temps de crise économique. Cela peut être un levier de croissance économique et créateur d’emploi pour les jeunes.
  • Réinventer la​ gouvernance du secteur de l’énergie : tirer profit des productions locales et décentralisées, réguler le secteur, stimuler l’innovation, planifier et réorganiser les infrastructures de manière stratégiques via une vision globale
  • Agir sur la ​chaîne de valeur de l’énergie (Production / transformation / Distribution / Consommation)

Les défis à relever

Plusieurs défis vous attendent actuellement. Face à eux, plusieurs leviers numériques sont mobilisables ou à inventer
  • Changer les mentalités des dirigeants et des bailleurs de fonds et changer de logique - l’accès à l’énergie sur tous les territoires en Afrique ne passera pas forcément par le développement et le financement de grandes infrastructures de production électrique. Il faut réfléchir par zone de territoire décentralisées off-grid pour une énergie répartie, proche et donc moins couteuse (Zone rurale : autoproduction, ferme solaire ; Zone intermédiaire : solutions mini-grid en intégrant la population locale ; Zone urbaine : opter pour les smart-grid /réseaux intelliges ; Les grosses infrastructures électriques pour l’industrie, les hôpitaux, les usines etc.)
  • Aider au développement d’un modèle économique rentable pour les opérateurs d’électricité. Repenser le business model énergie en prenant en compte les leviers numériques sur l’exemple des opérateurs de télécommunication devenus fournisseurs d’énergie et de nouveaux service dans certains pays d’Afrique. Avec l’énergie on peut obtenir de certaines populations qu’elles financent l’abonnement et le coût du service proposé
  • Investir dans de nouveaux modèles de production, de transformation ou de distribution de l’énergie pour pallier aux défaillances du système électrique et mettre en place le « meilleur mix énergétique » possible selon les territoires (décentraliser les productions, distribuer via des infrastructures modernes et peu couteuse, proposer l’énergie et les services aux consommateurs à un prix accessible via la facturation à l’usage etc.)
  • S’appuyer sur les innovations digitales pour proposer aux consommateurs de nouveaux services plus fiables, et promouvoir de nouveaux usages (téléphone mobile, IOT, Production décentralisée, facturation à l’usage etc.)

Notre approche

Nous plaçons la capacité à répondre aux besoins fondamentaux de la population au centre de nos préoccupations. Proposer le meilleur accompagnement pour les décideurs publics est central, au même titre qu’envisager les citoyens sur un parcours transversal, entre les différents domaines d’intervention et champs de compétences des états. Pour ce faire, nous mobilisons une approche plurielle avec des axes complémentaires sur l’énergie propre, répartie, accessible et connectée pour tous:
  • Des méthodologies reconnues de diagnostic et d’analyse de votre existant (projets urbains à l’étude, politiques d’aménagement du territoire en cours d’implémentation, …)
  • Le partage et la diffusion de bonnes pratiques internationales sur les projets, initiatives et technologies énergétiques
  • La construction d’une feuille de route, articulant votre vision/ambitions et la trajectoire envisagée
  • Des séminaires d’accompagnement de haut niveau sur des thématiques clés de l’énergie de demain, avec des experts reconnus sur le Continent et à l’International

Notre séminaire de haut niveau

Nous proposons un séminaire de haut niveau avec les objectifs suivants :
  • Comprendre le contexte et les enjeux énergétiques de l'Afrique dans un monde en transformation
  • Présenter un état de l'art pour relever les défis des territoires africains en matière d'énergie
  • Inspirer des éléments d'une feuille de route de la transition numérique de l'énergie avec des leviers numériques pertinents
energie de demain

Pour nous contacter

Président Directeur Général

Christophe Legrenzi

Expert en Stratégie et Innovation Numérique

Ingénieur en informatique et Docteur en sciences de gestion, auditeur certifié en informatique et gouvernance (CISA, CGEIT, CRISC), Christophe Legrenzi est spécialisé dans les domaines de la stratégie et de la performance des organisations numériques.
Christophe Legrenzi est vice-président du club européen de la gouvernance des systèmes d’information et délégué pour la France. Il est administrateur de l’ANDESE (Association Nationale des Docteurs en Economie et Sciences de Gestion) et de l’AFAV (Association Française d’Analyse de la Valeur). Il est aussi Chercheur associé à l’International School of Management (ISM), Professeur Visiteur à l’Ecole des Mines et Conseiller du Commerce Extérieur de la France.
Il est conférencier international et l’auteur de nombreux ouvrages comme les « Best Practices Revues et Corrigées » 3ème Éditions 2016, le « Contrôle de Gestion des Systèmes d’Information » et le « Tableau de Bord de la DSI » (qui a obtenu le Prix du Meilleur Ouvrage Informatique francophone en 2011) parus chez Dunod, la « Cité du Futur », ainsi que les « nouveaux schémas directeurs des systèmes d’information ».